Emilie Antoine - psychologue

Toute parentalité bienveillante commence par soi-même

Toute parentalité bienveillante commence par soi-même

C’est parfois le rôle de sa vie, c’est souvent la fonction la plus remplie…Pourtant on ne reçoit aucune carte qui valide notre capacité à être parent…

Posons le tout de go, que sont les habiletés parentales? Comment peut-on développer un style parental qui permette à nos petits bouts (appelons-les ici Coco et Cocotte) de se développer aussi bien physiquement que mentalement?

Je me permets ici, de vous exposer quelques “lignes”, non exhaustives, pour vous accompagner à customiser votre plus belle tenue de parent 😉

Être parent, c’est comme tout, ça s’apprend 1-parentschildrenfamily-1357537258-893-640x480

On observe chez les autres, on se souvient de notre propre expérience d’enfant, de ce qu’on aurait voulu, de ce qui nous a plu et de ce qui nous a déplu et ce qui nous a aidé. Toutefois on ne peut pas chercher à guérir ce petit enfant en nous, on doit plutôt chercher à donner les outils qui vont permettre à nos petites couches culottes d’évoluer sereinement avec le monde et autrui. Le rôle premier des parents réside dans l’influence, le contrôle et l’éducation.
Être stylé “bienveillant” c’est aussi être juste.

Le saviez-vous ; la nécessité de cadrage n’est pas une punition pour l’enfant et inversement “laisser tout faire” au “pov’Coco” ne va l’aider à se réaliser correctement au contact des autres. Savoir poser des limites de manière ferme et douce à la fois est une habilité parentale. Exploser en cris est souvent perçu par Coco comme un aveu de faiblesse. Au contraire être indifférent à tout ou justifier toutes les incartades de Cocotte par la fatigue de celle-ci, pourrait la faire passer à coté du cadrage dont elle a besoin pour évoluer et devenir une adulte plus équilibrée.

Être stylé “bienveillant”c’est aussi câliner sans étouffer

Savez-vous que le cerveau de Coco se développera d’autant mieux que vous l’aurez câliné depuis son plus jeune âge? Du lien d’attachement que vous établirez avec lui, dépendra avec de forte probabilité le lien d’attachement qu’il mettra en place avec toutes les personnes de sa vie. Votre amour, votre affection, votre présence impactent l’influence que vous aurez ensuite sur Coco.
A l’inverse un ‘maternage/paternage’ étouffant peut prendre les oripeaux d’une dictature. En agissant dans une volonté trop prégnante de maitrise, par la suite ‘Coco’ peut ne pas percevoir ses propres capacités, avoir tendance à abandonner facilement et voir s’inhiber ses réflexions et initiatives personnelles.

 

Être stylé “bienveillant” c’est pousser l’oisillon à l’autonomie1 reste-cool-et-sois-parent

Soutenir Coco et Cocotte dans leurs quêtes d’autonomie passe par une attitude qui laisse filer des encouragements sur sa personne de sorte qu’il puisse exister en tant qu’individu tout en respectant les autres. Pour que Coco puisse s’affirmer sainement, il faut être à l’écoute de ses besoins et de ses demandes, le soutenir et l’aider à développer à son tour ses capacités.

Être stylé, c’est adopter de la cohérence entre ce que l’on dit et ce que l’on fait

Comme le dit le plus ironique des dictons parentaux: “faites ce que je dis mais pas ce que je fais”. La vérité c’est qu’être cohérent entre ce qu’on ordonne et conseille d’une part et la manière dont on se comporte d’autre part est primordial. Oui énoncer les règles est important mais Coco et Cocotte observent et intériorisent surtout votre comportement. Interdire de regarder la télé plus de 2h par jour et passer vos soirées devant ne fait pas sens, pas plus qu’interdire de mentir si Cocotte vous entend ensuite dire à votre conjoint(e) que vous êtes à la maison alors que vous faites du lèche vitrine. Ou encore reprocher à Coco de ne jamais lire s’il ne vous a jamais vu tenir un livre est plus qu’insignifiant pour sa compréhension profonde.

Entre cohérence, affection, justesse et justice,
Couches, repas, linge propre et à-peu-prés-isme,
Être parent, ça s’apprend,
Ça prend énormément à plein temps 😉

Author Info

Emilie Antoine

No Comments

Laisser un commentaire