Emilie Antoine - psychologue

Pourquoi toutes les personnes avec un profil haut potentiel ne sont pas “reconnues” comme étant des “génies”?

Pourquoi toutes les personnes avec un profil haut potentiel ne sont pas “reconnues” comme étant des “génies”?

Dans ma patientèle, je remarque souvent que les personnes “diagnostiquées”, ou devrai-je dire “reconnues” comme étant surdouées ne se reconnaissent pas sous ces traits là. En effet lors de leurs cursus scolaires ou/et professionnels, elles se situaient sous dans la norme, légèrement au dessus ou franchement en échec. Lorsque nous débriefons sur la question, elles rapportent très fréquemment des difficultés relationnelles lors du collège, difficultés aussi bien avec les professeurs qu’avec leurs pairs adolescents avec qui elles ne se sentaient pas en phase -du point de vue des centres d’intérêts-  voir même rejetées. Ces “incohérences” relationnelles provoquant chez elle une sorte d’instabilité émotive inhibant par la même leurs “capacités” intellectuelles.

Empathie

Je lisais un article de juin dans la revue sciences humaines (voir ici) qui rapportait une étude menée par le CERMEP-Imagerie du Vivant,à l’université et le CHU de Lyon auprès de 80 enfants âgés de 8 à 12 ans. Cet échantillon fut trié en 4 groupes à savoir les sujets dits « contrôle » ayant un QI normal (autour de 100), les QI élevés (130) homogènes c’est à dire avec des capacités intellectuelles “supérieures” dans la majorité des domaines, les QI élevés (130) hétérogènes autrement dit avec des capacités très élevées dans certains domaines et dans la norme pour d’autres. Quant au quatrième groupe il était constitué d’enfants souffrant de troubles de déficit d’attention. Il s’avère que les personnes avec un QI hétérogène c’est à dire, “fluctuant” pourrait-on dire seraient “inhibées” par leur sphère émotive mise à mal.

 

C’est très précisément ce que j’explique fréquemment à mes patientes “douées”: non seulement on peut être brillante dans certains domaines, tout en étant “dans la norme” pour d’autres. Ce qui n’en retire pas moins à leurs exceptionnelles capacités cognitives, qui, gérées en parallèle de leurs sphères émotionnelles complexes, mais néanmoins tellement riches, n’en incarnent pas moins, un don. Là où je veux en venir, c’est que cette intelligence exceptionnelle, est bien présente, il suffit juste d’apprendre à la dompter de pair avec les émotions 😉

 

Bien à vous,

Emilie 🙂

 

 

Author Info

Emilie Antoine

Comments ( 2 )

  • Sihaime

    Salam alaikoum

    BarakAllahoufik pour cet article, ))

    Il y a des fautes dans l’article par contre.

    QU’Allah vous facilite

    • Emilie Antoine

      waleyki salam, barakaAllahofiki.Pouvez-vous m’indiquer où ukthy?

Laisser un commentaire